accueil arrow restaurations arrow Exemples de restauration
Exemples de restauration
mai juin 2010

Portrait femme

 
C'est un exemple de la  restauration de peinture ‘à l’ancienne’. Une ancienne déchirure était réparée avec un large masticage et une retouche copieuse,  style carossier.

 

Image

Lire la suite...
 
mars avril 2010

Bergerie

La »bergerie » avant retouches : le tableau  été nettoyé, mis sur un nouveau châssis et toutes les lacunes rebouchées. L’avant dernière étape de la restauration du tableau sont  les retouches et le vernis final.

 Image
Lire la suite...
 
janvier-février 2010

Vierge

 Voici une œuvre d’un des plus grand peintres de la haute renaissance italien : Le Carrache (Anibale Carracci). C’est la photo après la restauration du tableau.

 Image

Lire la suite...
 
Restauration de décembre

Restauration d’une icône grecque représentant une déésis, sous laquelle figurent trois saints dans les nuages (dont Saint Nicolas au centre),  et en dessous Saint Georges et Saint Dimitri, signée et datée au milieu en bas, 1817

Cette restauration fait suite au massacre exercé par un marchand peu scrupuleux qui a scié l’icône en cinq morceaux (manœuvre frauduleuse fréquente).

Bien plus qu’une remise en état, il a fallut redonner une cohérence et une intégrité à l’ensemble. Avant d‘effectuer la procédure habituelle du travail de restauration : consolidation, nettoyage, rebouchage et retouches, il a fallu recoller les cinq fragments. Une des difficulté a été la nécessité d’insérer des joints d’épaisseur pour compenser la perte causée par  la largeur de la lame de la scie.

Image 

Cette restauration a permis de présenter une icône datée et signée, œuvre peu courante!

Image

 
Restauration de novembre

Restauration d’un paysage  « la dent d’Oche, vue de St .Pierre », huile sur toile, signée en bas à gauche A. Hambourg 1928, 54 x 64.5 cm

 

La restauration était préalable à la prise d’un cliché pour le catalogue raisonné d’André Hambourg.

Le tableau semblait usé et sale à cause d’un vernis décoloré et d’un chancis très couvrant. Avec six perforations mineures, la toile était déformée, sans tension. Les bandes de tension étaient fragilisées par les trous dus à la  rouille des punaises.  Le châssis fixe étant d’origine et portant une signature, il a donc été conservé.

 Image

La différence de visibilité après restauration justifie l’intervention. 

 Image

 
Restauration d'octobre

Restauration d’un Portrait de  Famille,  français, fin XVIIème s.

 

Ici  le motif de la restauration était l’acquisition par un nouveau propriétaire (qui n’est autre qu’un descendant direct du «portraité»).

Le tableau se présentait très « fatigué », sale, avec un vernis décoloré, une toile détendue et déformée sans tension, quelques petits trous et de nombreuses abrasions et enfin les bords de tension largement usés et un châssis XIXème infesté.

 Image

Une vue pendant la restauration, après consolidation, remontage avec nouvelles bandes de tension  sur un nouveau châssis : La différence pendant le nettoyage est significative !

Image

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 6 sur 22