mai juin 2010

Portrait femme

 
C'est un exemple de la  restauration de peinture ‘à l’ancienne’. Une ancienne déchirure était réparée avec un large masticage et une retouche copieuse,  style carossier.

 

Image

Le même tableau vue de dos. La restauration de tableau façon « ancienne école » consiste à renforcer la toile perforé à l’aide d’un autre morceau de toile, un patch. Ici le ‘restaurateur’ en question à découpé une toile ancienne pour en coller un morceau sur la déchirure. Quel pied !

 Image

 

 

Masticage ‘revu et corrigé’, version moderne : comme dans la «Charte de Venise» toutes les matériaux doivent être réversible avec une intervention minimale, c.a.d., la retouche et donc le rebouchage dans la restauration d’une peinture ne doit jamais déborder sur la matière originale.

Image